L’adolescence : Cette période pleine de turbulence entre parents et enfants.

 L’adolescence : Cette période pleine de turbulence entre parents et enfants.

La qualité des relations avec les pairs change pendant l’adolescence. Ces changements qualitatifs sont dus à une plus grande maturité cognitive et émotionnelle. À mesure que les adolescents deviennent plus mûrs émotionnellement, leurs relations avec leurs pairs deviennent plus confiantes et plus intimes sur le plan émotionnel.

Le développement cognitif permet aux jeunes de mieux comprendre et d’anticiper les désirs, les besoins et les sentiments de leurs pairs. Cette maturité mentale et émotionnelle accrue signifie que les adolescents sont désormais mieux à même de s’offrir un véritable soutien émotionnel et réconfortant, ainsi que des conseils judicieux.

Comment aider votre enfant à mieux vivre l’adolescence ?

Au cours des premières et moyennes années de l’adolescence, les conflits sont généralement plus fréquents entre les adolescents et leurs parents. Souvent, c’est parce que les jeunes essaient d’affirmer leur individualité et exercent leur indépendance. La façon de réagir face à ce changement est déterminante pour les attitudes futures de l’enfant.

Éviter d’être tout le temps sur leur dos

Certains parents craignent tellement que l’enfant se laisse guider par ses pulsions d’adolescent qu’ils deviennent une source de pression pour ce dernier qui n’hésite pas à se révolter. C’est le moment du dialogue, vous aurez beau être contredit par l’adolescent dans tout ce que vous lui direz, mais la leçon restera. Ne le lui répétez pas comme une formule magique, il doit pouvoir à cet âge développer des capacités d’autoprotection.

Soyez patient

Cette période est la plus difficile que vous aurez en qualité de communication. Il prendra tout de travers et s’emportera sur tout et n’importe quoi, faites semblant de ne pas le réaliser pour qu’au moins il se sente en confiance et continue de se confier à vous comme à l’accoutumer. Les règles que vous avez prescrites pour la maison pourront être transgressées facilement. Ne soyez pas pressé de punir, faites-en sorte qu’il se rende compte que vous êtes blessé. Vous êtes mieux placé pour savoir comment atteindre mieux la sensibilité de votre enfant. Une fois que l’avez émotionnellement affecté, il sera plus facile pour lui de ne plus refaire cela.

Accepter le changement

Très souvent, ce qui coince se trouve chez le parent qui refuse de voir son enfant jadis dépendant de lui devenir plus distant et déterminé à entreprendre seul. C’est assez normal pour le progrès, soyez prêt à accueillir ce changement et dites-vous bien qu’il ne vous oubliera pas une fois adulte. Vous êtes ses parents, le lien reste à vie. C’est votre chance de suivre chaque étape de son évolution.

Les attitudes d’adolescents à prendre au sérieux pour mieux les aider

Parfois, les jeunes adolescents évitent les conversations avec leurs soignants parce qu’ils croient que leurs parents « ne comprendront tout simplement pas » ou pensent que leurs inquiétudes et leurs préoccupations ne seront pas prises suffisamment au sérieux. Ils se tournent vers leurs amis pour obtenir de l’aide, ils se consultent dans une position d’égalité de pouvoir et de statut, ce qui est assez différent de la consultation avec ses parents. Dans ce cas de figure, il est important d’être renseigné sur la moralité de ses fréquentations sans pour autant lui imposer des amis et interdire les autres, mais l’emmener à réaliser qu’ils sont toxiques.

Les adolescents ont pour habitude de présenter à leurs parents le problème hypothétique d’un « ami », puis évaluent la réaction de leurs parents pour déterminer si leurs parents traiteront ou non leurs propres préoccupations avec sensibilité. Ce qui peut sembler être un problème idiot et insignifiant pour un adulte avec de nombreuses années d’expérience peut être un problème monumental pour un adolescent qui vit une situation particulière pour la première fois. La meilleure approche des parents est de guider leur adolescent dans l’élaboration de sa propre solution, même si la solution choisie n’est pas l’alternative la plus optimale.

Conclusion

En somme, l’adolescence est une étape déterminante pour les relations entre parents et enfants. Si vous réussissez cette étape, vous aurez des enfants attachés et totalement dévoués qui ont recours à vous en cas de détresse et ainsi vous saurez mieux les préserver du danger.

Anna Dupontel

Anna Dupontel

Related post