L’importance de la voix pour séduire

 L’importance de la voix pour séduire

La voix est un atout très important dans la communication. Elle permet pour faire passer des messages verbaux et de séduire un public composé à la fois d’hommes et de femmes.

Ainsi, pour captiver un auditoire qui se trouve devant vous ou qui vous suit à distance, vous devriez posséder les techniques de base pour faire de votre voix une arme de séduction et de persuasion. Pour ce faire, il faut penser à l’intonation, aux accentuations, au rythme, à la fréquence ou autres dans l’intention de réaliser un discours mémorable. Afin de vous aider à vous perfectionner, voici quelques procédés pour séduire avec la voix :

Empêcher la voix de trembler

Une voix tremblotante est perçue comme un manque d’assurance ou de maîtrise. Le public aura l’impression que vous n’êtes pas vous-même convaincu de ce que vous dites. Vous perdrez ainsi son attention. La solution est de travailler sa respiration en faisant des exercices thoraciques et diaphragmatiques. Avant une présentation, prévoyez une séance de respirations profondes de quelques minutes pour vous calmer et vous verrez ensuite votre voix bien posée. Pour projeter de la confiance et de la maîtrise, vous devez également faire en sorte de travailler sur la hauteur de votre voix, comme l’explique bien l’auteur de cet article : https://www.seduction-efficace.com/seduire-avec-sa-voix.html.

Avoir une bonne élocution

L’auditoire doit pouvoir capter chaque syllabe de vos mots pour ne rien rater du début jusqu’à la fin. La moitié du travail est déjà faite lorsque vous aurez parlé clairement. Chaque mot que vous prononcez doit être bien articulé afin que tout le monde comprenne le message. Pour y parvenir, exercez-vous à des virelangues qui visent à prononcer chaque mot aussi clairement que possible à différentes vitesses. Vous soumettez ainsi votre langue à une variation de mouvements, et vous pouvez être sûr de bien articuler à un rythme modéré.

Parler moins vite

Parler vite empêche le public de réfléchir sur ce que vous dites. Il faut toujours penser à attirer l’attention de son auditeur de sorte qu’il soit en attente de la suite du discours. Accordez une pause à la fin de chaque phrase. Mettez un peu plus de temps d’arrêt pour marquer la fin d’un énoncé. Cela permet aux auditeurs de mémoriser vos arguments. Le débit favorable des mots devrait se trouver entre 120 et 150 mots par minute.

S’exprimer naturellement

Une personne n’aura aucun mal à écouter et à retenir le message quand il s’agit d’une simple conversation. Quand on s’adresse à un public, il faut faire en sorte que l’on parle à une seule personne pour qu’on puisse adopter cette attitude naturelle. L’idée est de s’exercer à présenter son discours devant un interlocuteur pour avoir cette impression de discussion directe.

Enregistrer pour s’écouter

Il est important de se mettre à la place du public pour constater soi-même ses erreurs ou évaluer ses performances. On peut ainsi s’autocritiquer de façon à en tirer des leçons en faisant des enregistrements. Vous pouvez dans ce cas effectuer des simulations de votre discours et découvrir par vous-même les points à améliorer comme l’intonation, le débit, la fréquence, etc.

On a beau avoir une belle voix, grave ou aiguë, le plus important afin de séduire son public est de savoir comment s’y prendre et d’en maîtriser les techniques.   

Sarah Ammely

Sarah Ammely

Related post