Enfant Zen :La Méditation Aide t’elle Vraiment A Dénouer Les Blocages?

 Enfant Zen :La Méditation Aide t’elle Vraiment A Dénouer Les Blocages?

Selon les observations, les enfants d’aujourd’hui sont plus exposés au stress et à l’anxiété. Ceci est causé par plusieurs facteurs comme la révision des cours, le climat et les frustrations de toutes sortes. Les cerveaux des enfants sont fatigués, et les enfants de tous âges ont vraiment besoin d’occasions où ils peuvent prendre du temps chaque jour pour se détendre et se concentrer. La méditation offre cette pause et aide les enfants à fonctionner plus efficacement et plus clairement.

Les types de méditations pour les enfants

Le simple fait d’apprendre aux enfants à s’arrêter, à se concentrer et à respirer peut-être l’un des plus beaux cadeaux que vous leur offrez. Les types de pratique de méditation les plus courants sont :

  • La concentration
  • La pleine conscience
  • Le mouvement
  • La culture des émotions positives et la vidange.

Il existe des exemples spécifiques et des façons de pratiquer chaque type. De nombreuses pratiques de méditation utilisent des techniques de respiration pour favoriser un état de calme.

La méditation de pleine conscience sur la respiration, peut-être le type le plus connu, elle consiste à s’asseoir tranquillement, à se reposer ou à fermer les yeux et à attirer votre attention sur votre respiration.

Lorsque votre attention s’éloigne, ce qui est susceptible de se faire, ramenez simplement votre attention à votre respiration sans jugement. Vous n’avez pas besoin d’années de pratique méditative pour bénéficier de cette technique, pas plus que vos enfants. Elle est plus difficile à pratiquer chez l’enfant en raison du caractère agité de ces derniers.

Quelles sont les règles à suivre pour réussir la méditation chez l’enfant ?

La durée et la fréquence de la méditation peuvent varier selon les personnes et les pratiques. Mais, les pédiatres recommandent généralement les délais suivants :

  • Enfants d’âge préscolaire : quelques minutes par jour.
  • Enfants de l’école primaire : 3 à 10 minutes deux fois par jour.

Essayez d’incorporer la respiration profonde à la routine quotidienne du coucher de vos enfants, cela peut les aider à se détendre pour la nuit et faciliter la méditation lorsque d’autres situations surviennent.

Rappelez aux élèves et aux adolescents de prendre quelques respirations profondes avant de répondre à une question difficile à l’école, de passer un examen ou avant une performance sportive.

Bien que la méditation puisse être pratiquée par vous-même, elle peut également être réalisée avec l’aide d’un professionnel qualifié. Certains conseillers et personnes ayant une formation en méditation peuvent aider les autres à apprendre et à pratiquer la méditation.

Comment se former pour aider soi-même son enfant à méditer ?

Il existe plusieurs façons d’apprendre différentes pratiques de méditation. Il existe des livres, des enregistrements audios, des vidéos, des formations en ligne, des sitesWeb, et même des applications pour smartphone pour aider les enfants à méditer. Choisissez et pratiquez celui qui fonctionne le mieux pour vous et votre enfant, et profitez d’un corps, d’un esprit et d’un esprit plus calmes.

Les bienfaits de la méditation sur le corps humain

La méditation est utilisée pour reposer l’esprit, le corps et l’esprit. Ceci, à son tour, a de nombreux avantages mentaux, physiques et spirituels. La méditation de pleine conscience, en particulier, prend pied dans la prévention et le traitement des maladies.

Un certain nombre d’études en milieu scolaire montrent également une amélioration de l’attention et du comportement. Il calme le système nerveux et diminue les hormones du stress. Des études ont montré des avantages pour les symptômes gastro-intestinaux, l’obésité, les maux de tête, l’hypertension artérielle, la sensibilité à la douleur et la fonction immunitaire.

Conclusion

Étant donné que les pratiques de méditation sont généralement sûres et ont de nombreux avantages possibles, elles peuvent être utilisées sans trop de risques. Cependant, comme pour tout changement de mode de vie, il est préférable d’en discuter avec le pédiatre de votre enfant avant d’ajouter des pratiques méditatives à la routine de bien-être de votre enfant.

Related post